Faire Germer ses Pousses De Soja

31 août 2011

Dans:Recettes salées

Partager

pousse de soja 07

Avec la chaleur (ou pas) de l’été, je vous propose quelque chose de frais, de juteux, de goûtu et de naturel… les pousses de soja!

Les pousses de soja (ou haricot mungo pour être scientifiquement exacte) sont très utilisées dans la cuisine asiatique. Dans des plats froids, comme chauds, elles apportent une saveur juteuse. Bien avant la mode bio, on avait l’habitude de boire du lait de soja sucré, comme un jus : ça a la consistance du lait mais avec beaucoup plus de goût.

Aujourd’hui, je vais vous apprendre comment faire germer son propre soja, comme ma mère et mes tantes le font car, à part au restaurant, nous ne consommons que du soja que nous faisons germer nous mêmes à la maison. Vous verrez que ce n’est vraiment pas difficile à faire, il n’y a pas besoin d’une installation complexe, ni même de beaucoup de place, de temps et d’attention.

L’intérêt de faire son propre soja, c’est que l’on peut choisir la maturité de germination que l’on souhaite, c’est à dire, ne pas consommer ce genre de soja.

En effet, tout l’intérêt gustatif et nutritif (protéïnes) du soja se trouve dans le cotylédon (la grosse tête jaune, comme je l’appelle), car toute la tige (hypocotyle) ne contient que de l’eau. Commercialement, les longues pousses de soja sont évidemment plus avantageuses : plus de tige, c’est moins de cotylédons et plus de poids avec l’eau.

Ce dont vous avez besoin pour faire votre propre soja :
– une brique Tetra Pak (type brique de lait) pour l’étanchéité à la lumière et la chaleur
– une petite poignée de graines de soja.
– de l’eau

Vous travaillerez par cycles de 12h : en gros, on s’occupe de son soja au minimum le matin avant d’aller au boulot et le soir en rentrant. Une troisième fois en début d’après-midi en plus serait idéal, mais 2 fois par jour pourra être suffisant.

1/ Dans la brique de lait que vous avez ouvert sur toute la largeur du haut, laisser les graines tremper dans de l’eau bouillante toute une nuit.
Après cela vous verrez, que les graines ont commencé à s’ouvrir, sous la pression du cotylédon qui a gonflé.

2/ Le lendemain matin, videz bien l’eau de la brique de lait et enfermez le soja ainsi égoutté à l’intérieur. J’utilise les pinces à sachet Ikea pour clipser le haut de la brique que j’ai rabattu.

3/ Le soir, ajouter de l’eau dans la brique pour tremper le soja, puis égoutter et enfermer à nouveau pour la nuit. Vous verrez qu’après cette première journée, le soja a déjà bien germé.

4/ Répéter le trempage, l’égouttage et le repos chaque matin et chaque soir pendant quelques jours, jusqu’à ce que la taille de la tige soit celle que vous souhaitez.

5/ Lorsque la germination vous convient (pour moi 2cm de tige c’est le maximum), il vous suffit de bien égoutter les pousses de soja et de les conserver dans une boîte hermétique au frigo. Je prends un peu de temps avant de les ranger pour trier les pousses et les débarrasser des pellicules vertes qui entouraient les graines.

Voilà donc de superbes pousses de soja, bourrées de protéines, d’acides gras essentiels et très pauvre en cholestérols. Excellentes en salade ou en sautés, à découvrir dans d’autres recettes!

Bon appétit!

Laisser une Réponse